Archive for July, 2015

L’aviation dans les vieux films

En plus de ma passion pour les avions et le transport aérien, j’ai aussi une passion pour les vieux films américains.

Et dans le domaine de l’aviation, il y a eu quelques bons films qui ont été tournés par nos amis américains.
Des films style catastrophe bien souvent, où il était question de sauver les passagers d’un avion après une défaillance mécanique de l’appareil ou un acte malveillant.
Je vais citer comme exemple de films “747 en péril“, “Airport” ou “Les naufragés du 747”, tournés dans les années 1970. J’ai une anecdote vraiment intéressante à propos de ces trois films :
Connaissez-vous le point commun de ces trois films catastrophes ?
Il s’agit de l’acteur américain Georges Kennedy. Petite parenthèse pour dire que cet acteur fait toujours partie de ce monde et qu’il a 90 ans. Il a joué dans ces trois films, parmi beaucoup d’autres bien sûr, et y a incarné le même personnage : Joe Patroni. Il jouait le rôle d’un responsable de la maintenance aérienne qui tentait de faire face à la catastrophe qui se tramait. On faisait appel à lui en dernier recours.
Et pour finir, j’ajoute que les différents réalisateurs de ces trois films se sont, semble-t-il, inspirés d’un certain Roy Davis, personnage bien réel qui fut il y a plusieurs années le patron de la maintenance pour la compagnie aérienne TWA à Chicago.
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve cette anecdote aussi incroyable qu’intéressante !
Bon, je file, je vais aller étudier les offres bancaires pour l’acquisition de mon premier prêt.

747-en-peril-1974-03-g

Des astuces pour voyager plus confortablement en avion

Bon, voyager en avion, ca rend le voyage plus rapide, on est bien d’accord, mais il faut aussi s’assurer d’avoir un certain confort pendant le voyage, surtout lorsque l’on s’apprête à passer plusieurs heures à bord de l’engin.

J’ai appliqué quelques méthodes qui ont toujours été très bénéfiques pour ma santé mentale et physique. En voici quelques unes.

Déjà et quand c’est possible, réserver un siège près de l’allée de manière à pouvoir se lever librement et autant de fois qu’on le souhaite, sans déranger les voisins. Personnellement, j’aime bien me lever et marcher dans les allées.

Avant le départ, préparer un bon livre ou des revues à lire pour s’occuper l’esprit.

Même si il y a souvent des films, un bon bouquin permet de bien se détendre.

Si vous souhaitez dormir et vous reposer, n’oubliez pas les bouchons anti bruit pour les oreilles, c’est toujours utile.

Moi, j’aime aussi le coussin de voyage pour la nuque, ca stabilise bien la tête en cas de grosse fatigue.

Toujours bien de desserrer ses lacets ou de retirer ses chaussures car en altitude, la circulation du sang est moins bonne.

N’hésitez pas à prendre un paquet de chewing gum, c’est toujours utile de mâcher quelque chose pour éviter d’avoir trop de pression dans les oreilles.

Pour les frileux et frileuses, n’oubliez pas de prendre un gilet pour l’enfiler pendant le voyage.

Je suis certain qu’il y a plein d’autres astuces alors si vous avez d’autres bons conseils, des classiques ou de très originaux, n’hésitez pas à les mettre en ligne sur mon blog, ca me fera toujours plaisir de vous lire et de partager mon point de vue avec le vôtre.

Mes types d’avion préférés

J’ai envie d’aborder ce sujet même si c’est un peu compliqué de donner un ordre de préférence en ce qui concerne voler les avions commerciaux.

En plus, je suis certain de ne pas avoir voyagé dans tous les types d’avions possibles.

Mais ?Голубой bon, j’ai quand même une tendresse particulière pour les gros coucous de type Airbus ou Boeing 747.

Même si je suis français, je ne suis pas un mordu du franco-français et il faut savoir le reconnaître lorsqu’un avion d’une compagnie vol étrangère est une belle machine alliant le wholesale nfl jerseys confort, la fiabilité et la performance.

Mais je pense surtout que la qualité de l’avion doit être évaluée en fonction de plusieurs critères. Ceux que je viens d’énumérer plus haut mais aussi par rapport à la qualité du service à bord et les prestations fournies par la compagnie.

Enfin, il est tout à fait logique d’obtenir un grand confort lorsque l’on Now voyage sur un vol of long courrier.

Dans ces avions, wholesale jerseys j’aime la sensation de cheap nfl jerseys confort à bord, l’impression de voler dans un gros canapé dans lequel on ne ressent aucune vitesse au décollage ou à l’atterrissage.

Tout comme il est parfois difficile de se rendre compte qu’on est en vol alors qu’on est à 10000m d’altitude. Il m’est arrivé, au cours d’un vol long courrier, cheap nfl jerseys d’entendre une personne assise deux rangs plus loin demander à son mari si l’avion avait atterri alors que nous wholesale nfl jerseys étions en vol à environ 9500m d’altitude. Impression de confort, c’est assez génial.

Un autre jour, j’ai fait un vol entre Amsterdam et Paramaribo, au Surinam. Là, il n’était pas question de confort mais plutôt de discipline car la plupart des passagers se promenaient dans l’avion Рыбацкое au moment du décollage et de l’atterrissage. Mais ceci est un autre débat. Ca m’a quand même bien amusé.

Comment un avion peut voler ?

Je me suis wholesale NBA jerseys toujours demandé comment wholesale jerseys un avion pouvait décoller. La question peut paraitre stupide, mais combien de personnes savent quel est le mécanisme qui permet à un avion de s’arracher du sol pour voler ?

En fait, c’est surtout le décollage des gros avions assurant les lignes long courrier avec plus de 300 personnes a bord qui m’intrigue le plus et que je trouve le plus impressionnant.

Ce qui est amusant aussi c’est d’avoir l’impression qu’un gros avion du genre Boeing 747 se traine au e décollage et que l’engin n’arrivera jamais a cheap jerseys s’envoler et pourtant, il y arrive.

En fait et sans trop entrer dans des détails techniques, le décollage est lié à la taille des ailes de l’avion et leur portance dans l’air, la vitesse de l’avion sur la piste et bien sûr la puissance du moteur de l’engin.

C’est quand même impressionnant de penser à ce phénomène. D’autres diront que l’atterrissage et le moment le plus critique dans un vol, l’acte le plus technique a réaliser, les spécialistes nous donneront peut être leur avis sur ces questions.

J’ai lu aussi dernièrement qu’il y a environ 80000 vols commerciaux dans le monde par jour, soit près de 30 millions par an. Et ce n’est pas tout, on prévoit d’atteindre le chiffre astronomique de 200 millions de vols commerciaux à l’horizon 2020. Avec 14000 aéroports dans le monde, il risque d’y avoir quelques embouteillages au dessus de nos têtes.

Il semblerait que job l’aéroport d’Atlanta aux vol USA soit considéré comme le plus grand aéroport au regard du nombre de passagers wholesale jerseys enregistrés (90000 environ).

En 2014, plus de 3 milliards de personnes ont pris l’avion dans le monde.

Je ne sais pas pour vous, mais tous ces chiffres me donnent World! le vertige.